ACCUEIL CPCS PROGRAMMES RAPPORTS PUBLICATIONS LIENS CONTACTS

Le 21 novembre 2008 s’est tenue à Bamako au Mali la 3ème Session du Comité Ministériel de Suivi (CMS)... !Cliquez pour la suite!                                             Les 18 et 19 novembre 2008 s’est tenue à Bamako au Mali la 5ème Session du Comité Technique des Experts (CTE)... !Cliquez pour la suite!               

 

Du 26 au 27 mai 2008 a eu lieu à

Faire des journalistes Ouest-Africains des acteurs clés dans la vulgarisation de la GIRE

Du 22 au 24 octobre 2008 s’est tenu à l’hôtel ALAFIFA de Dakar au Sénégal, un atelier régional d’information et de sensibilisation des journalistes francophones et lusophones d’Afrique de l’Ouest sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). Organisée par le Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (CCRE), cette rencontre visait à outiller les hommes de médias pour en faire des acteurs incontournables dans la promotion et la vulgarisation de la GIRE en Afrique de l’Ouest.


Photo de famille des participants à l’atelier

 

 

Ce sont trente journalistes francophones et lusophones venus de dix pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte-d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo), à raison de trois journalistes par pays dont un de la radiodiffusion et deux de la presse écrite, qui ont pris part à cet atelier. Cette rencontre a pour objectifs d’une part, de faire prendre conscience aux journalistes de la nécessité d’une gestion intégrée, efficace et rationnelle des ressources en eau en Afrique de l’Ouest ; et d’autre part, de former, de sensibiliser et de mobiliser les hommes de médias autour des principes de la GIRE, afin de leur permettre de mieux traiter les sujets relatifs à ce nouveau concept. Elle se propose également de mieux faire connaître le Centre de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (CCRE) et ses attributions au niveau régional. En effet, après plus de quatre ans de fonctionnement effectif, force est de constater que ce Centre, jadis Unité de Coordination des Ressources en Eau de la CEDEAO (UCRE) est très peu connu du grand public ouest-africain, à commencer par celui du Burkina Faso où il est pourtant établi depuis sa création en 2004.


 

Pendant trois jours, les participants ont suivi des exposés sur plusieurs thèmes. On peut citer notamment «Communication interne et externe du CCRE» ; «Missions et organes du Cadre Permanent de Coordination et de Suivi de la GIRE en Afrique de l’Ouest (CPCS)» ; «Historique, enjeux et principes de la GIRE ainsi que les usages de l’eau et leur impact sur les ressources en eau» ; «Organismes de bassin en Afrique de l’Ouest et les initiatives GIRE de l’OMVG», «Cadre général de mise en œuvre de la GIRE en Afrique de l’Ouest» ; etc. Ces différentes communications ont permis aux journalistes non seulement de s’imprégner des problèmes liés à la gestion de l’eau, mais aussi et surtout de prendre connaissance des mécanismes mis en place pour une gestion efficace et rationnelle des ressources en eau dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). De même, les trois journalistes de chaque pays ont fait un état des lieux de la mise en œuvre de la GIRE ainsi que des usages qui sont faits de l’eau dans leurs pays respectifs. Il ressort de leurs exposés que la mise en œuvre de la GIRE fait son petit bonhomme de chemin dans les différents pays d’Afrique de l’Ouest, avec la finalisation dans certains pays, des Plans d’Action Nationaux GIRE (PANGIRE).

Essentiellement animé par Dr. Rui Luis SILVA et Liberor Doscof AHO, respectivement Directeur par intérim et Chargé de Programmes Communication et Sensibilisation du CCRE, cet atelier a donné l’occasion aux participants d’avoir une meilleure connaissance de la politique régionale de la GIRE. Mise en œuvre par le Cadre Permanent de Concertation et de Suivi de la GIRE en Afrique de l’Ouest (CPCS), cette politique vise « à aider les Etats membres de la CEDEAO à mettre en œuvre une gestion équitable et efficace de l’eau tout en garantissant la durabilité de ses usages », a indiqué M. SILVA. Celui-ci a insisté sur la nécessité de la mise en œuvre de la GIRE dans l’espace CEDEAO car, a-t-il précisé, c’est une question de partage de ressources en eau mais surtout de partage d’une vision commune de l’avenir, de la connaissance et de l’expertise ainsi que de moyens à mettre en commun pour atteindre les objectifs visés. Il a donc invité les journalistes à relayer tous les enseignements, connaissances et informations reçus sur la GIRE pour une meilleure prise de conscience des enjeux de ce nouveau concept par les populations de la sous-région.

M. SILVA s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui, selon lui, a permis d’obtenir l’appui considérable des médias ouest-africains pour accompagner le CCRE dans la promotion, la mise en œuvre et la vulgarisation d’une politique communautaire en matière de gestion des ressources en eau en Afrique de l’Ouest. Pour lui, les journalistes doivent constituer des relais pour sensibiliser davantage sur la GIRE et mieux faire connaître le CCRE au niveau régional. Le présent atelier, a-t-il souligné, a permis de nouer des liens pouvant permettre d’envisager la création d’un réseau de journalistes s’intéressant à la problématique de la GIRE. Ces derniers se sont engagés à jouer leur partition pour la vulgarisation de la GIRE. Toutefois, ils ont évoqué des contraintes liées au manque de moyens matériel et financier dans l’exercice de leur métier.   

 

L’atelier de Dakar a également été l’occasion pour les hommes de médias de lever un coin de voile sur les difficultés liées au traitement des sujets relatifs à l’eau dans leurs organes de presse respectifs. Les journalistes, dans leur grande majorité, ont admis que les sujets liés à l’eau sont peu traités dans la plupart des Rédactions par rapport aux sujets d’actualité, largement dominés par les questions politiques et les faits divers à sensation.

 

 

 

 

 

 

Selon eux, les raisons d’une telle situation sont principalement dues :

  • à l’absence de créneaux horaires exclusivement consacrés à des programmes de radio et de télévision sur l’eau ou de rubriques dans des pages de journaux traitant régulièrement des questions d’eau ;

  • à l’insuffisance de pages magazines, de grands reportages et de dossiers consacrés à la question de l’eau ;

  • à la faible initiative endogène des journalistes : les quelques rares émissions radio ou articles de presse sur l’eau dans les médias sont généralement réalisés sur commande ou à l’occasion de grands événements officiels sur l’eau (le 22 mars, Journée Mondiale de l’Eau) ou lors de catastrophe naturelle (inondations, pénuries d’eau, etc.) ;

  • au manque d’intérêt manifeste des responsables des médias aux sujets touchant l’eau ;

  • à l’insuffisance ou au manque de journalistes dans les Rédactions spécialisés sur les questions de l’eau ; etc.

Malgré ces différents problèmes, les journalistes présents à Dakar se sont engagés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour la promotion et la vulgarisation de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). C’est un pari passionnant à tenir, car chaque article de presse publié ou chaque émission radiophonique réalisée sur les questions de l’eau sera un pas considérable dans la sensibilisation et le changement de comportement ou de mentalité des différents acteurs intervenant dans le secteur de l’eau.   

Dakar est une première étape dans l’implication des hommes de médias dans la promotion et la vulgarisation de la GIRE en Afrique de l’Ouest. Le CCRE compte organiser l’année prochaine, un autre atelier d’information et de sensibilisation sur la GIRE, mais cette fois à l’intention des journalistes des cinq pays anglophones de la CEDEAO.

 

Envoyez vos remarques à : webmaster@ecowas.int .

Site Créé et géré par le Centre Informatique Communautaire (CIC) en collaboration avec UCRE .

Copyright © CEDEAO 2007

 

L ' A c t u a l i t é


Dakar, 22 au 24 octobre 2008

Atelier d’informations et de sensibilisation des journalistes

 

Du 22 au 24 octobre 2008 s’est tenu à l’hôtel ALAFIFA de Dakar au Sénégal, un atelier régional d’information et de sensibilisation des journalistes francophones et lusophones d’Afrique de l’Ouest sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE)...


Banjul, Gambie, Septembre 2008

Session de formation sur la Gire.

 

 

Une Session de formation de formateurs sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau se tient depuis ce matin au CORINTHIA ATLANTIC HÔTEL, et ce, jusqu’au vendredi 19 septembre prochain....


OUAGADOUGOU, Mai 2008

Lancement officiel du Projet de dialogue sur les grands projets du secteur de l’eau dans l’espace CEDEAO.

 

...Du 26 au 27 mai 2008 a eu lieu à l’Hôtel Palm Beach à Ouagadougou au Burkina Faso le lancement officiel du « projet de dialogue sur les grands projets d’infrastructures du secteur de l’eau ...